Foi inconditionnelle inconstitutionnelle!

"La conception étriquée et la défense obsessionnelle des " droits individuels " n'incitent guère à la gratitude et à la générosité. La société religieuse elle aussi est atteinte ..."
Deleclos, Prends et mange, Éditions Duculot

L'auteur de ces lignes a publié son oeuvre chez un éditeur au nom fortuitement prédestiné, car il faut aujourd'hui  "du culot "
et de l'audace pour afficher ses convictions religieuses sans danger de représailles. À preuve cette nouvelle émanant d'une grande ville de nos voisins du sud :

"Une compagnie de taxi s'est vue infliger une amende de 100 $. Son crime? Conduire les croyants à l'église à moitié prix. Le propriétaire offrait des prix plus bas pour toute personne se rendant à la messe certains dimanches de l'été dernier. Selon les responsables de la ville, faire des réductions uniquement aux pratiquants pouvait être anticonstitutionnel. Ils ont également estimé qu'une réduction de 50 %, c'était vraiment trop ... "

Au nom de je ne sais quel principe égalitaire il n'est plus permis d'être condescendant ni de rendre les services qu'on veut. On revient tout droit à la parabole des ouvriers de la dernière heure qui reçurent le même salaire que celui convenu avec le premier travailleur,et à qui Jésus disait :                                                                     " Es-tu jaloux parce que je suis bon? "

Je savais qu'il existait des esprits bornés, mais ériger en système une telle forme de pensée est désolant. Chose étrange, on n'applique pas le même principe lorsqu'il s'agit de taxation, de répartition des biens collectifs entre les riches et les plus démunis, de parité entre l'homme et la femme ... C'est vraiment le retour du "deux poids, deux mesures" des fameux pharisiens!
 
On devrait pourtant être capable de discuter des valeurs humaines, sociales et spirituelles que l'on veut préserver en tant que société sans s'excommunier, s'étiqueter les uns les autres et se lancer dans des "chasses aux sorcières "...

Dans nos débats constitutionnels, on aurait sûrement avantage à relire la charte des droits de l'homme telle que proposée par Jésus :

     "Heureux les pauvres de coeur..."
     "Heureux les doux..."
"Heureux les artisans de paix..."