Humour contre ironie
À la différence de l'ironie, qui blesse comme l'injustice, l'humour a le don de détendre l'atmosphère et de rapprocher les hommes.

"La vie est une chose trop importante
pour être prise au sérieux."

                                  G.K. Chesterton

Or les chrétiens confondent souvent la foi avec l'esprit de sérieux, sinon avec la tristesse. 

Pourtant, la bonne nouvelle de la présence du Seigneur suscite la joie, et Paul invite plus d'une fois ses correspondants à s'abandonner à l'allégresse. 

Dans son message aux Philippiens, la première ville d'Europe qu'il évangélisa, il insistait :


Soyez toujours joyeux d'être unis au Seigneur.

Je le répète: Soyez joyeux!
 

Il suffit d'avoir cotoyé des gens de diverses idéologies pour constater avec quel sérieux ils se considèrent eux-mêmes, un peu comme si la planète allait cesser d'exister après leur départ ou encore comme s'ils étaient les seuls à posséder la vérité. 

Je ne sais plus qui affirmait qu'"un saint triste est un triste saint", mais Jésus nous a donné des exemples frappants de son sens de l'humour, dans ses paraboles, ses réparties, ses questions, ses relations avec son entourage, au point que même ses pires adversaires en demeuraient bouche bée. 

Chose certaine, je préfère rire de moi-même de mon vivant, assuré d'ailleurs que les autres riront de moi après ma mort. Mais au moins j'aurai pris les devants et qui sait, peut-être aurai-je le plaisir de découvrir le patron des humoristes, une fois rendu là-haut... 

Ça pourrait bien être sainte Barbe, cette martyre patronne des pompiers, car elle doit souvent "rire dans sa barbe" en nous voyant "prendre feu" pour des riens!