Vente
de
garage
Saint Pierre organisait dernièrement une "vente de garage" où je suis allé par curiosité. Que pouvait-on bien vendre de surplus au paradis!
Il y avait plusieurs échantillons de marchandises laissées à prix dérisoires :

- des "auréoles usagées": elles ne sont plus portées au ciel, comme le col romain des curés sur terre, car on trouve maintenant des saints parmi les gens ordinaires.

- des "clés du purgatoire": il paraît qu'on le fait désormais de son vivant.

- des "missels romains": les offices d'église sont maintenant en langage vernaculaire.

- la "fourche de Satan": il semblerait qu'il ait trouvé de nouveaux instruments plus subtils.

- des "cheveux d'ange": on en manque pour les décorations de Noël et pour faire de la soupe vietnamienne.

- des "langues de feu" de la Pentecôte: excellentes, semble-t-il, pour remplacer sur terre les langues de vipères.

- des "scapulaires" noirs, verts, rouges, bleus: des médailles de toutes sortes ont pris la relève.

- des "vieux registres" et "livres écornés": saint Pierre tient maintenant nos curriculum vitae sur ordinateur.

- des "chapelets usagés" en grand nombre et de toutes sortes: les jeunes s'en servent maintenant comme colliers et les futurs mariés les mettent encore sur la corde à linge la veille de leurs noces pour avoir du beau temps, même s'il s'agit d'un mariage civil.

- beaucoup d'autres objets hétéroclites dont j'ignorais parfois même le nom: cilice, indulgence, lunule, antemensium, aiguière, amict, pallium, fléau, discipline, navette non spatiale, manuterge, goupillon, etc.Comme dans tout marché aux puces, j'ai succombé à la tentation de me procurer un objet souvenir.

J'ai acheté une sorte de chapelet étrange que certains appellent un "Dizainier". Il comporte deux avantages: 1- Il se met facilement dans une poche; 2- Il est plus court à réciter. C'est peut-être pas très pieux de ma part, il va m'aider à redécouvrir ma dévotion à la Vierge.