Signe de piastre

- Tu sais, mon petit oiseau, nous allons travailler fort et un jour nous serons riches.
- Nous sommes riches, mon nounours, puisque nous nous possédons l'un l'autre. Un jour, peut-être, nous aurons de l'argent.

      Le mal n'est pas nouveau. Nous possédons  des richesses que nous ne sommes plus capables d'apprécier tellement notre mentalité de consommateur  nous pourrit par le dedans. L'argent n'est pas une valeur mais il permet d'acquérir des biens, souvent futiles, qui servent à nous valoriser artificiellement: voiture rutilante, maison luxueuse, bijoux, porte-feuille bien garni, et puis après...? 

      Tous nous finirons chez le "croque-mort" et les gens viendront nous rendre un dernier hommage (!)  en déclarant: 
- Comme il a l'air naturel... 

Tout un compliment pour le mort que nous serons alors!

Je savoure l'histoire du pêcheur de Gaspésie étendu paresseusement à côté de sa barque et fumant sa pipe. 
Un touriste lui demande  pourquoi il n'est pas à la pêche à cette heure du jour. 
- Parce que j'ai attrapé assez de poisson pour la journée!
- Et pourquoi n'en pêchez-vous pas plus que vos besoins? Vous pourriez les vendre et devenir riche comme moi!
- Et qu'est-ce que je ferais alors ?
- Alors, vous pourriez jouir de la vie.
- Et qu'est-ce que vous pensez que je fais là !

      Moi aussi, je dois "jouir de la vie", mais à quel prix?
  • Quelles sont mes valeurs...? 
  • Quelles sont mes richesses...?