Chuintement spirituel

Jasmine, huit ans, m'arrive l'autre jour avec un bout de papier et me dit tout de go : -" Mon oncle, essaie de lire vite ce qui est écrit dessus ! " Intrigué, je prends son billet et commence à lire le plus rapidement possible ce qui s'y trouve:

" Sachez que Zachée s'est juché sur sa souche en cherchant 
la source du chahut chamboulant sa chasse de Jésus! "

Inutile de vous raconter tous mes chuintements pour me rendre au bout de la fameuse phrase et mes tentatives répétées pour la lire correctement,  mais jamais à la vitesse de ma nièce.  Évidemment qu'elle avait pratiqué plusieurs fois avant de me tendre le piège!

Laissons Zachée grimpé dans son érable et parlons plutôt de nos chuintements spirituels. Combien de fois nous peinons à exprimer au Seigneur nos vrais désirs, combien de fois nous nous embrouillons dans nos demandes, ne sachant pas trop ce que nous voulons ni comment l'exprimer: " Lui d'un côté - Moi de l'autre " semble être l'attitude de nos revendications, alors que Jésus a pris la peine de nous composer une prière de son cru : " Comme nous l'avons appris du Sauveur, et selon sa demande, nous osons dire: " Notre Père..." 
Je pense bien que Jésus savait à ce moment-là ce qu'il nous proposait et qu'il y a inclus tout ce qui nous est essentiel.
Ça me rappelle l'enfant de six ans qui répondit un jour à sa mère qui lui reprochait de faire sa prière du soir un peu courte:

" Maman, on dit à Jésus: "Alléluia" et tout est dedans!"

Alors, au diable nos chuintements spirituels!