La foi d'un âne...


Des enfants de la garderie, sous la direction de leur éducatrice, s'amusent à "monter un spectacle". Leur choix, à l'approche de Noël, s'est arrêté sur l'arrivée de l'âne, de Marie et Joseph à Bethléem où ils iront se refugier dans une étable des alentours, après avoir cherché en vain une place dans le caravansérail du village.
Les enfants ont beaucoup de plaisir à s'inventer des déguisements. Émile, alias Joseph, s'est dessiné une barbe avec de la peinture à dessin. Béatrice, qui figurera la mère de Jésus, s'est drapée d'un couvre-lit bleu. Enfin Laurent réussit à dénicher une couverture grise sous laquelle il s'accroupit, en laissant très évidemment paraître deux pointes de carton, car on n'a jamais vu un âne sans de grandes oreilles. Les moutons pratiquent à faire "bê" et les anges essaient leurs battements d'aile.

L'âne, camouflé sous son pelage gris, a pris Marie sur son dos et se laisse conduire par Joseph. Ils arrivent enfin à Bethléem, devant le "motel de l'époque".
* Première demande:   
   l'aubergiste refuse.

* Un deuxième tour:
   refus agressif de l'aubergiste qui joue son rôle
   avec une conviction réaliste.
   Joseph est tellement désarçonné
   qu'il en oublie le sien!

- Et maintenant, qu'est-ce que je fais?

Alors, l'âne sort sa tête de sous la couverture et se met à braire:
- Moi, je ne suis pas supposé parler. Mais essaie encore une fois, on ne sait jamais...

Merveilleuse foi de l'enfant-âne!
  Réconfortante foi de l'Enfant-Dieu
qui revient chaque année à Noël...
"pour essayer encore une fois..."