Jusqu'à la corde

Il y a des jours où on est rendu au bout de sa corde...

Rien ne va plus.

Non pas qu'on ait nécessairement passé la nuit sur la corde à linge ni qu'on ait marché sur la corde raide, mais on dirait que tous les événements se conjuguent contre nous.

On a beau tirer sur la corde, rien ne va plus. On se sent usé jusqu'à la corde au point que la seule solution logique nous semble de se pendre à une corde, tellement on ne trouve plus de cordes à son arc.

Pourtant il y a bien une solution au bout de la corde... et c'est un enfant qui me l'a fait découvrir.

On demandait à des jeunes ce que signifiait pour eux la miséricorde de Dieu. Après quelques instants de réflexion, un enfant répondit dans sa simplicité toute naïve:
- "La miséricorde, c'est quand Jésus tire nos misères avec sa corde... !"

Depuis ce jour, lorsque tout va mal et que j'ai la tentation de lâcher la corde, je lance un sos vers lui et inlassablement il me lance une bouée de sauvetage accrochée à une corde solide bien ancrée dans les nuées du ciel!

C'est comme si soudain le Seigneur me donnait une corde à danser et bien que je ne sache pas jouer d'instruments à cordes, comme David j'ai le goût de crier de toute la force des mes cordes vocales:

         " Apprenez que le Seigneur m'a fait une grande faveur:
            Il m'écoute quand je l'appelle au secours." (Ps. 4, 4)

Et pourquoi ne pas lire ce psaume en écoutant en sourdine
 "Air sur la corde de sol"(
Bach - Suite pour orchestre #3)